Rechercher

Peut-on aider les enseignants ?

Après 20 ans d'enseignement, je suis partie. Mais j'ai à coeur d'aider ceux qui restent car je sais ce qu'ils donnent d'eux-mêmes. Je sais leur implication, leurs combats, leurs larmes.


Mais est-ce que je peux réellement faire quelque chose ?

Comment puis-je lutter contre les effets d'un système énorme, du gros paquebot qui malmène les êtres humains qu'il transporte ?


Les motifs du mal-être enseignant sont de plus en plus présents dans les médias :

- Des élèves et des familles qui ont changé, des relations souvent tendues, conflictuelles

- L'inclusion des élèves à besoins particuliers sans moyens adaptés

- Les injonctions ministérielles, les programmes, coupés de la réalité

- Toujours plus de réunions, paperasses, tâches additionnelles, en décalage avec les besoins réels

- Un métier chronophage, qui empiète sur la vie personnelle, les weekends, les congés.

- Une charge mentale qui s'alourdit et dont il est difficile de décrocher

- Un métier où on est en représentation permanente, sollicité sans arrêt, seul avec près de 30 élèves toute la journée. Quel autre métier requiert cette intensité de présence ?

- Des moyens matériels et humains inadaptés et insuffisants pour répondre aux besoins d'un public de plus en plus hétérogène

- Au final, un investissement permament et important pour, malgré tout, faire progresser ses élèves,

- Mais une reconnaissance absente : d'abord dans les salaires, puis dans le management, et enfin dans le discours social.

- Pire, on assiste à une dévalorisation latente de ce métier, le cliché de l'enseignant qui termine à 16h et a beaucoup de vacances est tenace.


Ce décor planté, comment l'enseignant peut-il tenir et se protéger du burn-out ?


Ce décor, c'est l'environnement. Un environnement qu'il n'est pas possible de changer dans l'immédiat. Mais l'enseignant a une petite marge d'action à un autre niveau :

Il est maitre de sa manière de vivre ses relations avec cet environnement : ses actions, ses comportements, ses pensées, ses paroles.


Et là, il n'y a plus de généralité, mais des personnes, uniques, qui vont chacune vivre les chose à leur façon, en fonction de leurs expériences passées, de leurs filtres, de leur estime d'elles-mêmes. C'est le niveau de la responsabilité individuelle, des choix et des non choix. C'est le niveau où on peut redevenir acteur de ce que l'on vit, ou on peut cesser de subir, d'être victime, pour se réapproprier son chemin.


En tant que coach professionnel, je trouve ici la réponse à ma question de départ : je peux aider les enseignants à se réapproprier leur marge de liberté individuelle. A changer de posture pour reprendre leur pouvoir. A mieux se connaitre, à connaitre leurs valeurs, leurs moteurs, leurs priorités. A grandir en assurance et en confiance pour oser faire autrement, faire des choix, dire non.


Mon rôle de coach est un rôle de médiation entre la personne et sa réalité professionnelle. J'accompagne les enseignants à renforcer leur solidité intérieure et à poser des actions concrètes de changement dans leur vie professionnelle.



Après 20 ans comme professeur des écoles, je suis devenue coach professionnel. J'accompagne les enseignants à sortir du mal-être d'enseigner.

Je propose des formules d'accompagnement spécialement conçues pour clarifier son envie de changement, débuter dans le métier, enseigner zen, retravailler après un burnout, ou vous reconvertir.

Contactez-moi pour une séance découverte ou un atelier. Je travaille en présentiel et à distance

Contact











64 vues
GASSER Noémie  2019
 
Grand Large Coaching  est un concept produit et diffusé par Mme GASSER Noémie.
N° Siret : 877 931 915 00012